Mise à jour le18/04/2015

A.P.A.K. 07 87 63 48 49

 

L’A.P.A.K. est affiliée à la Confédération des S.P.A. de France

Pour contacter l'APAK : 07.87.63.48.49

accueil téléphonique de 9 h 30 à 18 h 30 - tél.  07 87 63 48 49

       STERILISATION CHATS ERRANTS

 

La prolifération des chats errants dans les espaces publics est une source de nuissance tant pour les municipalités que pour les riverains.

La réponse apportée à ce jour par les communes de CAP ATLANTIQUE et de la CARENE se limite au trappage et à l'euthanasie quasi totale des chats.

La stérilisation et l'identification sont aujourd'hui les moyens les plus efficaces de réduire les populations félines de manière durable, dans le respect de l'animal.

L'article L 211-27 du code rural consacre cette possibilité, dans le cadre d'une collaboration entre les communes et les associations de protection animale.

Depuis le 1er janvier 2015, les chats non identifiés, sans propriétaire ou sans détenteur, vivant en groupe dans les lieux publics, sur le territoire d'une commune, ne peuvent être capturés qu'à la demande du maire de cette commune.  Ces animaux ne peuvent être conduits en fourrière que dans la mesure ou le programme d'identification et de stérilisation prévu à l'article L 211-27 du code rural ne peut être mis en oeuvre.

Nous avons adressé un courrier aux maires de CAP ATLANTIQUE et de la CARENE afin de mettre en place une campagne de stérilisation. Aucune réponse concrète à ce jour ne nous a été faite.

Dans quelques semaines des portées de chatons vont naître, si aucune mesure n'est prise ces chatons dans quelques mois donneront naissance à d'autres chatons.

La reproduction féline ne pourra être durablement maitrisée que si des mesures sont prises conjointement par tous les acteurs : communes, citoyens, propriétaires de chats, vétérinaires, associations de protection animale.

 

 

 

 

 << Nouvelle zone de texte >>

 

Le REFUGE de Guérande est fermé depuis le 26 septembre 2013.

Seule subsiste la FOURRIERE, qui dépend directement des communes, et dont la mission est la capture des chiens et chats errants

La FOURRIERE est un service public. Elle n'est pas  un organe de Protection Animale.  Son  principal objectif est d'éviter les risques sanitaires ou les accidents pouvant être occasionnés par les animaux en divagation

Les animaux non réclamés en fourrière au bout de 10 jours sont soit euthanasiés , soit confiés à une association  de protection animale , seule habilitée à les faire adopter

Les 21 communes de la presqu’ile Guérandaise adherentes au SIVU de la fourrière ont voté la résiliation de la convention avec l’A.P.A.K.

Le refuge a disparu

Il n’existe plus aucune structure de protection animale sur toute la région

Aucune solution alternative n’a été proposée…

Que deviennent aujourd'hui les chiens et les chats ramassés par la fourrière , ou abandonnés par leurs maitres ?

Pour que la protection animale puisse encore exister, il nous faut créer une nouvelle structure, libre et indépendante

Nous recherchons activement un lieu pour installer un nouveau refuge, qui sera financé par des fonds privés